Collège Sainte Anne / Saint Joseph - Pléneuf-Val-André

POINT RENTREE 2022 :  le collège accueillera un peu plus de 300 élèves répartis dans 12 divisions : soit 3 par niveau.

 

actu college

Prochaine étape pour les futurs sixièmes :

une journée d'intégration le lundi 27 JUIN.   

Les invitations ont été lancées..... Dans quelques jours, nous allons vivre un bon moment avec nos futurs élèves.

 Le collège arrive.... Vivement cette belle rencontre !

notes en ligne, cahier de textes

scolinfo logo

Capradio

site sécurisé


site sécurisé

Visite du jardin "Herbarius" de Planguenoual

Sortie des élèves de l’atelier  cuisine  et  vidéo  au jardin Herbarius de Planguenoual accompagnés de Stéphanie Jaffré notre cheffe,Mme Lenoir et Mme Heier

 

Mercredi 25 mai, juste avant le pont de l’Ascension, les élèves de l’atelier « cuisine » ont été suivis de près par ceux de l’atelier vidéo lors de leur visite guidée du jardin « extra-ordinaire » et bientôt remarquable Herbarius.

Créé, il y a 20 ans sur la commune de Planguenoual par Florence Goulley, auparavant enseignante en lycée agricole, ce jardin est exceptionnel du fait de son incroyable biodiversité.

 

Cette visite organisée par la cheffe Stéphanie Jaffré, fait suite au label « Restau responsable » délivré à l'établissement en 2019 autour de 3 grands engagements :

-Bien-être des convives (animation autour de thèmes alimentaires, intervention de la diététicienne sur la sensibilisation à l'équilibre alimentaire...)

-Assiette responsable (s'approvisionner en bio et local au maximum).

-Eco-gestes pour limiter le gaspillage alimentaire.

Il fait un peu frais en arrivant au jardin et Florence nous accueille avec quelques manteaux supplémentaires car il faut bien nous équiper pour entamer notre voyage dans le temps, l’espace, l’univers des couleurs, des odeurs, des goûts…Elle nous fait remonter toute l’histoire de France sur quelques m2 :

On passe du Paléolithique des charognards, à l’époque romaine où l’on mange blettes, mauves, panais, choux, navets, oignons, carottes blanches et cochons (ou sangliers gaulois les jours de banquet !) ; Pas de pommes ni de poires, pas de sucre (si ce n’est le miel), pas beaucoup de légumes ni d’épices. Tout cela n’arrivera chez nous qu’au moment des croisades. Les élèves sont attentifs, intrigués. Ils sentent les feuilles, les fleurs de plantes qui leurs sont inconnues comme la bourrache ou la pimprenelle…

Et puis, il y a Anne de Bretagne qui a bien conseillé les paysans de l’époque : s’ils cultivaient le sarrazin, ils ne seraient pas taxés par la France…Voilà pourquoi, de nos jours, les galettes sont emblématiques de notre région…Mais au-delà de l’histoire, c’est bien du présent dont veut nous parler Florence. Elle nous montre ensuite comment elle parvient à être en auto-suffisance alimentaire avec une famille de 5 et tout cela dans le respect de la Nature. En effet, absorbés par son discours passionné, nous comprenons comment elle construit patiemment son jardin nourricier : une rangée de plantes feuilles (des fèves, par exemple, véritable piège à pucerons) puis une rangée de plante racine comme le navet et de nouveau une rangée de plantes feuilles et ainsi de suite… Pas d’arrosage sauf pour les jeunes pousses, la nature s’autorégule et le paillage du sol est permanent. Les produits phytosanitaires se réduisent à des macérats d’ail, d’oignon et d’ortie.

Cependant, Florence nous invite encore au voyage : nous repartons dans le jardin amérindien où le riz vient d’être planté et où les poivriers de Sichuan nous donne une odeur magnifique lorsqu’on frotte leurs feuilles entre les doigts. Et qu’en est-il du jardin des bonbons où poussent amandiers, pistachiers et angéliques…Les fruitiers ne sont pas en reste non plus avec 300 variétés de poires et de prunes !

Et puis, au moins 20 espèces de menthes aux vertus médicinales bien connues : de la menthe coq, à la menthe poivrée enpassant par la menthe fraise au goût évident.

Les figuiers sont déjà lourds de fruits à mûrir nous accompagnent enfin vers les serres où les multiples plantules d’ici et d’ailleurs ont été méticuleusement choyées avant d’être vendues sur place ou sur certains marchés à ceux qui souhaitent retrouver les bienfaits d’une nature simple et complexe. Pinpin le lapin a peut-être trouvé un ami collégien qui pourra lui remonter le moral (son acolyte s’en est allé).

Nous finissons notre visite par un point de vue fabuleux sur la baie de Saint-Brieuc depuis le balcon de la cabanedans les arbres qui sert de logis pour quelques voyageurs le temps d’une nuit.

Quelle belle matinée à écouter la passion de Florence et ressentir vraiment la puissance d’une Nature autonome si généreuse ! Merci à Florence, à tous les élèves, vraiment intéressés, et aux accompagnateurs.

A visiter sans modération :

Jardin Herbarius , Le Haut du Val, 22400 Planguenoual

(http://www.herbarius.net)

 

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de témoins de connexion, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité, allez sur cette page.

J'accepte les cookies pour ce site.